Vaccination : un décès pour 700 vaccinés en France et dans le monde montre une analyse de corrélation

Ce 13 mai 2021, l’ingénieur Philippe Pradat et la toxicologue Véronique Malard ont adressé un courrier aux Sénateurs et Sénatrices sur une analyse de corrélation entre l’augmentation du nombre de morts labellisés covid et l’augmentation du nombre de vaccinés.  Leur conclusion est simple : « pour chaque 700 nouvelles personnes vaccinées il y aurait un décès à déplorer. »

Source : Vaccination : un décès pour 700 vaccinés en France et dans le monde montre une analyse de corrélation

1 sur 700 ça fait 0,14% de probabilités d’y laisser sa peau sans compter les effets à moyen et long terme, absolument pas maitrisés.

A ce jour, la France compte 107250 décès pour 65398484 habitants, ce qui fait un taux de mortalité de … 0,16% . Autant dire qu’il n’y a aucune différence réelle (de l’ordre de 0,02%) mais l’absence de vaccin entraine une absence de contraintes vaccinales, aucun effet secondaire, pas de bidouillage du génome et une grosse économie au niveau national et mondial.
Bon maintenant il va falloir trouver les responsables et les pendre haut et court !

La ronde

J’en ai marre de tourner en rond.
Nous connaissons dans le détail, du moins avec un niveau de détails suffisant, la machination et les turpitudes qui nous conduisent à nous faire inoculer une substance vénéneuse qui va produire on ne sait quels effets probablement dramatiques. La machination mondiale de saisie de nos avoirs et de destruction de nombreux commerces et entreprises a été annoncée depuis plusieurs années et elle se déroule sous nos yeux .

Nos concitoyens semblent peu déterminés à sauver leur monde et on pressent que bientôt nous serons leur gibier quand les gouvernements les auront lâchés sur nous pour mise en danger de la santé d’autrui.

Bref, ce monde me fatigue t j’ai bien envie de passer mon temps à des choses plus sérieuses que le réveil de mes concitoyens comme la quête de l’Atlantide ou l’archéologie antédiluvienne où je pressens qu’il y a plus de découvertes à faire et surtout plus de chances d’aboutir.

Cent vingt généraux US en retraite avertissent d’un conflit possible entre les marxistes et les libertés constitutionnelles (Epoch Times)

https://www.theepochtimes.com/120-retired-generals-military-officers-sign-letter-warning-of-conflict-between-marxism-and-constitutional-freedom_3813043.html?utm_source=sharenewsnoe

Curieuse cette manie subite des généraux de revenir sur le devant de la scène …
Traduction Google

Plus de 120 généraux et amiraux américains à la retraite ont signé une lettre ouverte avertissant que les États-Unis sont impliqués dans une lutte existentielle et ont exhorté «tous les citoyens» à s’impliquer dans la politique locale et étatique.

«Nous luttons pour notre survie en tant que République constitutionnelle comme aucune autre fois depuis notre fondation en 1776. Le conflit oppose les partisans du socialisme et du marxisme contre les partisans de la liberté et de la liberté constitutionnelles», déclare la lettre ( pdf ), qui a été signé par 124 anciens chefs militaires, libérés par «Flag Officers 4 America».

La lettre postulait également que l’opposition aux projets de loi et aux lois qui renforceraient les initiatives électorales avait des implications inquiétantes.

«L’intégrité électorale exige de s’assurer qu’il y a un vote légal émis et compté par citoyen. Les votes légaux sont identifiés par les contrôles approuvés par la législature de l’État en utilisant des pièces d’identité gouvernementales, des signatures vérifiées, etc. Aujourd’hui, beaucoup qualifient ces contrôles de bon sens de «racistes» dans le but d’éviter des élections justes et honnêtes », déclare la lettre.

Selon le site Web Flag Officers 4 America , il s’agit d’un groupe d’anciens chefs militaires qui «se sont engagés à soutenir et à défendre la Constitution des États-Unis contre tous les ennemis», qu’ils soient «nationaux» ou «étrangers».

Il convient de noter que les signataires de la lettre incluent le brigadier de l’armée à la retraite. Le général Donald Bolduc – un candidat au Sénat dans le New Hampshire, le lieutenant général à la retraite William Boykin et le vice-amiral à la retraite John Poindexter – qui était le conseiller adjoint à la sécurité nationale du président Ronald Reagan.

«La Chine est la plus grande menace extérieure pour l’Amérique. L’établissement de relations de coopération avec le Parti communiste chinois les encourage à continuer de progresser vers la domination mondiale, militairement, économiquement, politiquement et technologiquement. Nous devons imposer davantage de sanctions et de restrictions pour faire obstacle à leur objectif de domination mondiale et protéger les intérêts de l’Amérique », indique la lettre.

Parmi les autres menaces qu’ils ont énumérées, citons la réintégration des États-Unis dans l’accord nucléaire iranien, l’immigration illégale et l’arrêt du projet de pipeline Keystone XL. Le président Joe Biden a publié une ordonnance suspendant le projet de pipeline au début de sa présidence.

Pendant ce temps, au milieu de la pandémie de COVID-19, les chefs militaires à la retraite ont déclaré que les ordonnances de verrouillage touchant les écoles et les entreprises équivalaient à des «actions de contrôle de la population».

«Nous devons soutenir et tenir les politiciens responsables qui agiront pour contrer le socialisme, le marxisme et le progressisme, soutenir notre République constitutionnelle et insister sur un gouvernement fiscalement responsable tout en nous concentrant sur tous les Américains, en particulier la classe moyenne, et non sur les groupes d’intérêts ou extrémistes utilisés. pour nous diviser en factions belligérantes », déclare la lettre.

La lettre s’est conclue en exhortant «tous les citoyens à s’impliquer dès maintenant au niveau local, étatique et / ou national pour élire des représentants politiques qui agiront pour sauver l’Amérique, notre République constitutionnelle, et responsabiliser ceux qui sont actuellement en fonction».

Certains anciens militaires ont remis en question le but de la lettre.

Adm à la retraite Mike Mullen, ancien chef d’état-major interarmées, a déclaré que la lettre «fait mal aux militaires et par extension, elle fait mal au pays» et dit qu’elle contient des «points de discussion» du GOP, selon Politico.

Pendant ce temps, en France, des dizaines de généraux à la retraite ont été sanctionnés après avoir récemment envoyé une lettre d’avertissement sur une possible guerre civile pour «la protection de nos valeurs civilisationnelles». Ils ont reproché aux dirigeants français de ne pas faire face à ce qu’ils ont décrit comme une immigration sans entraves dans le pays.

Commémoration du coup d’état qui a accouché la Vème République le 13 mai 1958

Au moment ou des petits bonshommes dans des costards étriqués bleu pétrole ont des humeurs et trépignent en nous faisant un gros caca nerveux parce des Généraux blanchis sous le harnois se sont permis d’adresser au présipède une lettre lui montrant que la France était engagée sur une voie dangereuse pour sa survie ; il faut se souvenir que le 13 mai est l’anniversaire d’un coup d’état ayant de fait mis fin à la IVème République pour faits d’incompétence et accouché de la Vème dans les mois qui ont suivi. Un Général en retraite qui avait eu sa petite heure de gloire quelques années auparavant était rappelé au pouvoir par la volonté des putschistes et entreprenait derechef, la rédaction d’une nouvelle constitution .

Qui est né par la violence ne peut périr que par la violence!

On notera que, déjà, il y a 63 ans, c’est l’Algérie qui nous mettait dans la m**de et que ça ne s’est pas arrangé depuis !

Aux Etats-Unis, on change les règles du dépistage pour réduire le nombre de “cas” chez les vaccinés anti-COVID

On ne s’attendait pas à moins. 9a va venir chez nous à n’en pas douter

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« Children’s Health Defense, une association américaine qui met en garde contre certains aspects nuisibles des vaccins – et particulièrement contre ceux ceux des agents biologiques expérimentaux censés prévenir le COVID grave – vient de révéler ce fait marquant : aux Etats-Unis, on modifie actuellement les règles du dépistage pour réduire le nombre de tests positifs chez les personnes vaccinées. Astucieux, non ?

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont annoncé la semaine cette modification du comptage qui entrera en vigueur le 14 mai prochain.

Selon un communiqué publié sur le site des CDC, l’objectif de l’opération est de « maximiser la qualité des données collectées sur les cas de la plus grande importance clinique et de santé publique ». Comment ? En cessant de signaler les cas hebdomadaires d’infection au COVID, sauf s’ils entraînent une hospitalisation ou un décès. Les « asymptomatiques » et autres victimes de rhumes légers ont fait…

Voir l’article original 408 mots de plus

Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste – Sputnik France

Source : Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste – Sputnik France

Les autorités médicales commencent à reconnaitre que la contamination au covid-19 est probablement accidentelle et qu’elle n’a pas grand chose à voir avec la consommation alimentaire d’un quelconque animal exotique. Le virus aurait « fuité » d’un laboratoire de recherche.

Je me dis, que s’ils reconnaissent cela au bout d’un an et 6 mois, alors que depuis le début c’est évident, c’est qu’ils ont bien plus à cacher et que certaines hypothèses plus trash sont peut-être les bonnes . Mieux vaut un contrefeu bien préparé qu’un incendie qui brûle tout sur son passage !
La réalité pourrait être une contamination volontaire par un produit qu’ils pensaient inoffensif comme un vaccin auto-disséminant contre certaines maladies, le Sida par exemple testé in vivo ou bien l’hypothèse la plus atroce la dissémination volontaire d’un produit pathogène destiné à nous faire inoculer un produit encore plus pathogène sensé nous guérir et cerise sur le gâteau un marquage universel, comme du bétail .

Bref, cet aveu n’est certainement pas le dernier stade de ce que nous apprendrons .