Un « autre » pétrole infini et pas cher ?

Source : Confessions d’un « ex » partisan du pic pétrolier – Strategika

La théorie communément admise de formation du pétrole est que celui-ci est issu de déchets organiques  transformés en hydrocarbures  à l’issue d’une lente maturation . Son origine biologique induit nécessairement que les ressources sont limitées et qu’à terme, il faudra trouver une autre source d’énergie. D’où les fables sur le climat, la nécessité de trouver des sources alternatives « propres » tant qu’à faire. Vous connaissez l’histoire, nous vivons dedans et aujourd’hui plus qu’hier.

Ce que l’on sait mal ou que l’on ne sait pas du tout en Occident, c’est qu’il existe une théorie alternative développée par les Russes à partir de travaux d’un savant allemand du début du XXème siècle.

Cette théorie se base sur l’impossibilité chimique qu’il y aurait à transformer des déchets biologiques en hydrocarbures aux pressions et températures (donc profondeur) prévues par l’hypothèse occidentale, environ à 3 km.

Cette théorie alternative pose l’hypothèse que les hydrocarbures sont d’origine strictement minérale et sont originaires d’une zone se situant entre le manteau et la croûte terrestre à environ 100 km de profondeur puis migreraient vers des zones plus proches de la surface d’où on les exploiterait.

Tout cela resterait un duel d’experts, relativement stérile sinon qu’il semblerait bien que les Russes aient mis en application leur théorie et que de là viendraient leurs découvertes d’hydrocarbures depuis la fin des années 90 dans des endroits complètement improbables d’après la théorie commune.

Donc, plus de pic pétrolier en vue, une énergie bon marché à profusion ce qui assurément ne fait pas du tout l’affaire des majors pétrolières.

Cette théorie est énergiquement niée par l’Occident qui tente pourtant de connaitre les modalités pratiques de recherche de gisements, jalousement protégées par les Russes.

Je vous renvoie vers l’article plus détaillé de Strategika et pourquoi pas vers le livre de William Engdahl (que je n’ai pas encore lu) bien qu’il semble introuvable en format papier.

2 commentaires sur “Un « autre » pétrole infini et pas cher ?

  1. J’ avais lu un article sur cette théorie il y a longtemps .. je sais pu où . Et Soral en a parlé aussi . Je n’ ai pas de compétence pour donner un avis . Mais si cela se passe comme avec Jean-Pierre Petit dont la théorie a permis les missiles hypersonique … Un JP Petit harcelé , viré du CNRS .. la république n’a toujours pas besoin de savants ! et vu le niveau de l’ éducnaze y’ a pas de risque . La crétinisation a fait- et continue de faire- des ravages .

    J’aime

    1. je n’ai pas plus de compétence en matière pétrolifère mais alors que l’Occident s’arc-boute pour démontrer par la théorie que ce ne sont que divagations, les Russes creusent et trouvent. L’article original est assez éloquent de ce point de vue.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s