Un attentat “terroriste” qui arrive à point nommé pour la loi “antiterroriste”…

Un type « ordinaire » qui se radicalise au bon moment …

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Interrogé sur le risque d’atteintes aux libertés individuelles, Gérald Darmanin a demandé d’arrêter avec la « naïveté ». « Toutes les grandes entreprises utilisent des algorithmes. Et il n’y aurait que l’Etat qui ne pourrait pas les utiliser ? » (sic) OD

Un texte antiterroriste présenté mercredi en Conseil des ministres

Un projet de loi visant à «pérenniser» des mesures contenues dans la loi antiterroriste de 2017 et la loi renseignement de 2015 va être présenté mercredi en Conseil des ministres, a annoncé Gérald Darmanin au Journal du Dimanche. Le texte, qui sera déposé moins de huit jours après l’attaque mortelle au commissariat de Rambouillet (Yvelines), comprend 19 articles.

Voir l’article original 479 mots de plus

15 commentaires sur “Un attentat “terroriste” qui arrive à point nommé pour la loi “antiterroriste”…

  1. Le hasard, le hasard…
    Rien ne vaut une opportunité qu’on a forgée pour faire passer les saloperies qu’on impose aux populations.
    Ce n’est pas neuf, mais le procédé est de plus en plus visible.
    Quand on pense que certains contestent la nature tyrannique du régime…

    J'aime

  2. Loi anti terroriste ? L’ état voterait donc une loi contre lui-même ? 😀 il n’ y a rien à attendre d’ une état en guerre contre son propre peuple ! comme il est mentionné en sous titre ici même :

    « La guerre est engagée par chaque groupe dirigeant contre ses propres sujets ».

    J'aime

    1. tu sais que l’on est entré dans l’époque de la novlangue et que les mots ont pris le sens contraire de leur signification première. De même que dans 1984, le ministère de la Vérité est en fait celui de la Propagande, une loi anti-terroriste ne peut avoir comme but que de contrôler les citoyens lambda. Alliée à la campagne vaccinale (comprendre d’intoxication) elle tombe à pic.
      La devise en frontispice est aussi tirée de 1984 et elle n’a jamais été aussi vraie.

      J'aime

      1. ça finira en pleurniche des syndicats de police , fleurs bougies nounbours et bonne nuit les petits .. mais une occase ou une ‘fenêtre d’ opportunité’ pour nous passer des lois liberticides qui resserrent nos chaînes . « Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires » (Montesquieu) le code pénal va ressembler à l’ annuaire téléphonique ! une accumulation de strates géologiques . L’ arsenal législatif n’ a pas besoin d’ être alourdi sauf à renforcer la *tyrannie* .

        J'aime

      2. @dubed, la question du financement est complètement dépassée quand il s’agit d’attentats commis par des individus isolés agissant avec un couteau de cuisine. En l’occurrence, le financement c’est au mieux 15 euros si le matériel est neuf.
        Par contre il y a une question qui me tarabuste, j’aimerais bien savoir ce qui détermine ces types à passer à l’action sanglante. Il n’y a pas d’enquêtes de fond faites sur ces attentats.
        C’est presque toujours le même profil, qui est d’ailleurs celui des terroristes de 2001 des WTC .
        Des gens issus parfois de la petite délinquance, parfois aussi relativement bien intégrés au sens où on l’entend de nos jours (parfois ils sortent en boite, parfois ils boivent de l’alcool, ils disent bonjour à leurs voisins non musulmans) , pas spécialement assidus des mosquées qui en très peu de temps se « radicalisent » et passent à l’acte bestial, sauvage.
        Je ne suis pas loin de croire qu’ils sont psychologiquement manipulés et pas que par le Coran ou des imams. Bref ça sent pas mal le false flag. Si j’étais certain que ces outils psychologiques existent, je dirais qu’ils ont été téléguidés « à l’insu de leur plein gré » en quelque sorte.

        J'aime

      3. @ EQUALIZER, tout ça profite tellement aux États et à leur appareil depuis maintenant 20 ans qu’on est en droit de se demander si ces tueurs sont vraiment seuls dans leur tête.

        J'aime

  3. Je ne sais pas quoi en penser mais ça donne à réfléchir (voir le lien)… les « attentats » au couteau ne nécessitent pas de grands moyens comme tu le dis . Il faut se rappeler que « Daèche » incitait à commettre des meurtres de « kouffars » par n’ importe quel moyen (voiture .. camion .. couteau etc) pourquoi le passage à l’ acte ? sans doute un « tilt » dans leurs têtes de primate .. Un terrorisme islamiste que la France (ses gouvernants) a importé . On n’ était pas obligé ..

    https://guyboulianne.com/2021/04/26/conference-du-dr-charles-morgan-a-lacademie-militaire-de-west-point-controler-a-distance-le-cerveau-h

    J'aime

    1. Ce genre de choses étaient déjà prédites par Zbigniew dans les années 70, il y a les plus grandes chances pour que ça existe aujourd’hui. Il suffirait sans doute de trouver un terrain favorable ─ ce n’est pas ce qui manque ic i─ et d’envoyer les bonnes impulsions. Le type de la Préfecture de Police avait déliré toute la nuit selon des témoignages. J’ai posté il y a quelque temps les témoignages de plusieurs personnes dans un bled américain qui disaient entendre des voix et qui pensaient que c’était une expérience militaire . On peut imaginer les pires horreurs justifiées par des recherches sur la santé et ils te racontent ça avec un petit sourire.

      J'aime

      1. paul emic,
        la question du financement n’est pas matériel de mise en œuvre mais organisée .
        Un groupe terroriste hébergée dans les années 80/90 dans la région parisienne blanchi par la france puis l’ue , attentat de nice ou on retire les voitures qui restreignent l’accès à la croisade et ou de 2 personnes dans le camion; il n’en reste qu’une (vidéos disparues malgré le témoignage de la policière municipale.)
        Attentats du bataclan et du magasin kacher rachetés peu avant par ????, reparti à ?? peu après malgré l’avertissement de 4 pays. Un certain va se trouvait à proximité avec un escadron de gend???.
        Derniers attentats ou l’on des les responsables tout de suite après alors qu’ils sont précisément armés de matériel a 15 euros (tazer.) Dans un ce ces dossiers l’un des auteurs était repéré mais bien sur loi qui ne nous protège plus , légalisation
        Démission d’un officier du renseignement qui est affecté à la surveillance d’un terr ,il apprend qu’il est protégé en haut lieu??????????
        Et bien sur programme de conditionnement et psychotropes.
        Pensez-vous qu’on ai les rg les plus cons du monde par ailleurs démantelés par un certain sar??????????

        J'aime

      2. @ dubled nous ne disons pas autre chose, reste que les types qu pilotent les camions ou qui égorgent dans la rue, les commissariats ou les églises sont tous marqués ethniquement et religieusement .

        J'aime

  4. Sans compter que l’ immigration clandestine -irrégulière- était un délit … ce n’ en est plus un , tout comme l’ aide à l’ immigration clandestine qui n’ en est plus un non plus ! l’ exception française sans doute avec la bénédiction du conseil des tas et du conseil constitutionnel . Deux instances détournées de leur mission initiale depuis Giscard ! que vous dire les amis ? que je ne compte pas sur la réaction des électeurs (de moins en moins) français . Nous avons mesuré en 2002 au second tour des prézipédielles que moins de 20% (18%) était contre la montée des égouts quand 80% préférait super voleur (Chirac) et donc se rouler dans la fange ! que ce soit par conviction , naïveté ou imbécilité ne change rien .

    Aimé par 1 personne

  5. Pour bien recadrer cette affaire d’ immigration et de regroupement familial qui fait dire tout et son contraire , j’ ai cru utile de faire un copier-coller de cet historique bien résumé (c’était chez RL)

    Regroupement familial : l’histoire du décret qui a détruit la France
    Publié le 22 avril 2021 – par Jacques Guillemain

    Regroupement familial : l’ahurissante histoire du décret criminel qui a
    détruit la France

    C’est le 29 avril 1976 que Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac
    autorisaient par décret les travailleurs immigrés à faire venir leur
    famille.

    La démographe Michèle Tribalat nous rappelle qu’entre 1955 et 1975, la
    population étrangère en France a doublé, pour atteindre 3,5 millions. Des
    familles arrivent, plus ou moins dans la clandestinité, sans que cela pose
    de problème majeur. Mais tout va changer très vite.

    L’histoire du regroupement familial n’est qu’une suite de rebondissements et
    de décisions de court terme, sans que le peuple n’ait jamais été consulté et
    sans que les conséquences de long terme n’aient effleuré les esprits de nos
    décideurs. Mickaël Fonton nous retrace ces 45 années d’erreurs.

    Quand Giscard d’Estaing est élu, en 1974, c’est la fin des Trente
    Glorieuses, la croissance ralentit et le chômage augmente.

    Une circulaire du 5 juillet 1974 suspend l’immigration de nouveaux
    travailleurs immigrés et de leurs familles.

    Mais parallèlement, le gouvernement souhaite que les étrangers déjà
    installés s’intègrent. C’est le fameux décret du 29 avril 1976 qui autorise
    le regroupement familial.

    Après avoir renvoyé des légions de mineurs polonais, le gouvernement se
    découvre soudain une fibre humanitaire à l’égard de ses travailleurs
    étrangers.

    Mais l’appel d’air est immédiat. C’est un rush inattendu vers la France.

    “Très vite, la mesure humanitaire se révèle une catastrophe administrative”,
    écrit Éric Zemmour dans le “Suicide français”.

    “Nombre de logements insuffisant, services sociaux débordés, écoles
    submergées, les bidonvilles s’étendent.”

    Raymond Barre, qui a remplacé Jacques Chirac à Matignon et prend la mesure
    du danger, met fin au regroupement familial par décret du 10 novembre 1977.

    Mais le 8 décembre 1978, le Conseil d’État, encore lui, rend ce décret
    illégal. Le Gisti, Groupe d’information et de soutien des travailleurs
    immigrés, a gagné.

    Giscard capitule. Raymond Barre tente de contrer les juges et de sauver la
    situation par une loi. Mais il n’obtient pas la majorité à l’Assemblée
    nationale !

    La gauche est pour l’immigration, la droite chiraquienne fait vibrer la
    corde sensible. “C’est le bon cœur contre le cœur sec”, dit Zemmour.

    Et puis le patronat apprécie une main-d’œuvre peu exigeante. Zemmour
    poursuit :

    “À la triade progressive, insertion, intégration, assimilation, on aura une
    immigration familiale de peuplement”. “Un peuple dans le peuple.”

    Et c’est l’engrenage.

    En 1980, le Conseil d’État, toujours lui, légalise la polygamie en
    autorisant les Africains à faire venir leur deuxième épouse.

    En 1993, Charles Pasqua mettra un terme à cette possibilité.
    Mais en 2005, on estime à 30 000 le nombre de familles polygames sur le sol
    français. Un chiffre qui a dû doubler depuis.

    Toutes les tentatives pour freiner les flux migratoires vont échouer.

    Refonte du Code de la nationalité, limitation du droit d’asile, expulsions
    des clandestins, suppression des aides sociales, mais rien n’y fait.

    En 1990, lors des états généraux sur l’immigration à Villepinte, la droite
    et le centre concluent :

    Fermeture immédiate des frontières, islam incompatible avec nos lois, social
    réservé aux seuls nationaux. Le FN ne disait pas mieux.

    Mais en 1992, les Accords de Schengen imposent la libre circulation des
    personnes. C’en est fini des états généraux de Villepinte.

    En 30 ans, la réglementation aura été modifiée 12 fois, sans le moindre
    succès.

    La gauche a gagné: “L’immigration est une chance pour la France” reste le
    postulat devenu incontournable.

    La droite a capitulé : “La France est devenue multiculturelle,
    multiethnique, multireligieuse”, dira le faux dur Nicolas Sarkozy, après
    avoir siphonné l’électorat FN en lui mentant.

    C’est la capitulation générale. On enterre l’assimilation jugée archaïque,
    on renonce à la maîtrise de la langue française, à la connaissance de la
    culture française, aux tests ADN, aux expulsions.

    Le regroupement familial devient un droit sacré.

    J'aime

    1. Sans compter que l’État a eu pour souci constant de masquer les chiffres et de naturaliser pour masquer l’invasion ce qui permet aujourd’hui à cette merde de Nunez d’affirmer que 80% des attentats commis depuis 10 ans l’ont été par des Français. Rien que pour ça il a gagné sa place face au peloton d’exécution .

      J'aime

  6. paul emic.
    Partis politiques, 1 seul club. (ordo ab chaos.)

    Droits de l’homme – 100% Privilèges Maçonniques #DroitALaVie

    Faire la collusion de la surveillance généralisée après chaque att
    En france seul le roi peut promulgué les lois (tout le reste illicite depuis 1848.)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s