L’énorme fraude cachée de l’IPCC au sujet du CO2 ?

Pour qui veut s’intéresser quelques minutes aux fraudes visant le réchauffement je vous conseille cette article de vulgarisation scientifique du blog jacqueshenry

jacqueshenry

Lorsque j’ai fait mes premières armes dans le domaine de la recherche en biologie l’une des techniques les plus fastidieuses et avec laquelle il fallait prendre le maximum de précautions consistait à mesurer la «respiration» des mitochondries et établir un bilan pondéral, au sens chimique du terme, de cette respiration. L’appareillage comprenait des cellules de Warburg dans lesquelles on disposait l’échantillon à étudier auquel on pouvait avoir accès pour ajouter un «substrat» oxydable, tout processus de respiration d’origine biologique commençant par l’oxydation d’un substrat en utilisant l’oxygène de l’air. Pour obtenir un bilan on mesurait la quantité d’oxygène consommée en suivant la diminution de la pression d’air à l’intérieur de la cellule de Warburg mais pour bien évaluer cette consommation d’oxygène, l’oxydation faisant apparaître du CO2, il fallait donc se débarrasser de ce CO2. Par exemple pour l’oxydation d’une molécule de glucose: C6H12

Voir l’article original 1 196 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s