La gestion mafieuse de la pandémie SARS-CoV-2 enfin dénoncée

Peut-être la raison du changement de politique relative au Covid au Texas

jacqueshenry

AUSTIN, Texas, 8 avril 2021 (LifeSiteNews) – Un médecin extrêmement qualifié, qui a été censuré par YouTube l’année dernière, s’est adressé le mois dernier au comité de la santé et des services sociaux du Sénat de l’État du Texas, fournissant des informations détaillées sur les traitements réussis du COVID-19, le niveau élevé actuel d’immunité collective contre la maladie, le potentiel très limité des «vaccins» et les données qui montrent qu’un traitement précoce aurait pu sauver jusqu’à 85 pour cent des «plus de 500 000 décès aux États-Unis».

Le Dr Peter McCullough, Docteur en Médecine, est spécialisé en médecine interne et cardiologie, en plus d’être professeur de médecine au Texas A&M University Health Sciences Center. Il se distingue comme la personne la plus publiée de l’histoire dans son domaine et comme un éditeur de deux grandes revues médicales.

McCullough a expliqué que depuis le début de la pandémie, il a refusé…

Voir l’article original 1 589 mots de plus

Petit tour des courbes covid… – medias-presse.info

Source : Petit tour des courbes covid… – medias-presse.info

Pour y voir plus clair sur le confinement, le port du masque, le déconfinement, la réalité de la gravité mortelle de ce petit virus et tout le tra-la-la, petit tour des courbes covid…

Il y a un mois, le gouverneur de la Virginie occidentale a déclaré que lever l’obligation des masques était une décision « ridicule ». Depuis, les cas dans son Etat sont en hausse de 47%. Pendant ce temps, les cas au Texas déconfiné-démasqué sont en baisse de 44%.
La Californie ultra-confinée-masquée (noir) vient enfin d’atteindre le niveau de la Floride déconfinée-démasquée (orange), qui mène la même politique sans restriction que le Texas

La suite sur l’article en lien

Ce que l’on observe sur les courbes données dans cet article, c’est que le confinement et toutes les mesures « sanitaires » ne servent à rien. L’épidémie suit son petit bonhomme de chemin comme elle le fait depuis des décennies sans que ça n’ait jamais affolé personne. Ce que nous vivons est tout à fait comparable, aux gesticulations près, aux flambées de 1918, de 1956, de 1968, plus près de nous 2016.
Maintenant reste à savoir pourquoi les « maîtres du monde » nous jouent la comédie de la pandémie mondiale super mortelle. Veulent-ils juste faire du fric, veulent-ils nous tuer comme on leur en prête l’intention, comme ils se la prêtent eux-mêmes d’ailleurs et surtout comment les arrêter avant que ça ne tourne vraiment vinaigre !

Grande-Bretagne : 60 à 70% des victimes de la “troisième vague” seraient des patients vaccinés !

L’hypothèse selon laquelle le « vaccin » serait un facteur aggravant de la contamination semble se confirmer.

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Chers amis,

La Grande-Bretagne, qui est le pays européen à avoir la plus grande proportion de sa population ayant reçu un vaccin anti-Covid, se prépare malgré tout comme ses voisins à prolonger les restrictions pour faire face à une «troisième vague».

L’annonce a été faite cette semaine par le premier ministre Boris Johnson.

Doit-on y voir un échec de la politique de vaccination tous azimuts qui occupe actuellement l’ensemble de l’Europe?

Eh bien, je vais vous surprendre, mais… ce débat est dépassé.

Une enquête parue dans le «Telegraph» – l’équivalent outre-Manche de notre «Figaro», où il est le quotidien le plus lu – fait une révélation fracassante sur les effets réels de cette vaccination.


Voir l’article original 493 mots de plus

Survivre sur la planète aux temps du dernier maximum glaciaire il y a 20 000 ans.

Allez ! on arrête quelques instant de focaliser sur la situation présente et on rêve un peu malgré un son parfois déficient .

Conférence du 3 juin 2018, avec le préhistorien François Djindjian

Cycle « L’espèce humaine face au changement climatique » En Europe, durant le dernier maximum glaciaire, la majeure partie du territoire européen a été abandonnée et les groupes humains ont été contraints de limiter leur occupation aux régions Sud méditerranéennes. Pendant les périodes plus humides, les groupes humains se sont déplacés vers le Nord pendant la bonne saison pour retrouver la chasse aux troupeaux de rennes et de bisons (Aquitaine, plaine de Pannonie, pourtour Nord de la mer Noire (alors devenu un lac) et un approvisionnement en bonne matières premières. L’Asie centrale, la Sibérie, l’Iran sont dépeuplés. Au Moyen-Orient, les zones de peuplement sont significativement réduites. En Afrique, le désert du Sahara s’est étendu au Nord et au Sud. La région équatoriale (savane et forêt) s’est réduite. Le peuplement de l’Afrique du Nord comme celui de l’Afrique du Sud se réduisent aux zones côtières. L’Australie est de venu un vaste désert, obligeant les populations qui s’étaient installées il y a environ cinquante mille ans à migrer vers le Nord (Papouasie) ou dans l’île de Tasmanie alors rattachée au continent. La fin de la glaciation voit la lente reconquête des territoires.
Avec — François Djindjian, préhistorien spécialiste de l’enseignement des méthodes de l’archéologie (Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne & CNRS UMR 7041)

AstraZeneca : Véran laisse entendre que les moins de 55 ans auront un autre vaccin en 2e dose — RT en français

Source : AstraZeneca : Véran laisse entendre que les moins de 55 ans auront un autre vaccin en 2e dose — RT en français

Véran, le même, nous expliquait, il y a quelques semaines qu’il était hors de question que quelqu’un ayant subi une première dose de vaccination avec A subisse une seconde dose avec B !

Aujourd’hui ce même charlatan nous annonce que les gens ayant subi AstraZenecca, qui a été établi avec la technologie à adénovirus pourra recevoir une seconde dose avec un vaccin utilisant une autre technologie, dite à ARN messager.

On ne sait pas pourquoi ce qui était fortement déconseillé et même interdit il y a encore peu sera désormais obligatoire .

J’ai ma théorie, complotiste bien sûr, sur la base de l’observation du fait que le vaccin AstraZenecca, quoiqu’on puisse en dire semble réservé aux élites et aux gens utiles et qu’il semble que ces mêmes élites ne tiennent pas à ce que les gens qui ont une espérance de vie de plusieurs décennies en profitent.

Je dis ça, je ne dis rien

Le curé enragé #65

On reproche quelques fois à l’Evangile de ne pas être branché sur la vie d’aujourd’hui. L’épisode de la guérison du lépreux (St Marc, 1, 40 à 45) démontre le contraire : « un lépreux vint à Jésus » = 135 euros d’amende pour ne pas avoir respecté le confinement et les cas « contact » ! « Jésus le toucha » = 135 euros pour ne pas avoir respecté les « gestes barrière » et les « distanciations sociales »… « et il fut purifié » sans chloroquine. C’est là, le miracle !!!!

La décision ubuesque du Conseil d’Etat examinée par un avocat et un mathématicien.

André Bercoff reçoit Me Clarisse Sand, avocat au barreau de Paris, spécialiste des libertés publiques et Vincent Pavan, Mathématicien et maître de conférence à Aix Marseille.

La surmortalité annuelle a été d’environ 20 000 personnes en 2020 (sur plus de 600 0000) . Voir l’article sur les années moissons c’est à dire 3%. Les institutions refusent d’aller au fond et auto-valident leurs propres décisions.

ZEjournal.mobi – L’incroyable décision du Conseil d’Etat : « les Français vaccinés interdits de se déplacer car porteurs du virus »

Source : ZEjournal.mobi – L’incroyable décision du Conseil d’Etat : « les Français vaccinés interdits de se déplacer car porteurs du virus »

L’incroyable décision du Conseil d’Etat : « les Français vaccinés interdits de se déplacer car porteurs du virus »

2
Souscrire à la newsletter
Auteur : Cheikh Dieng | Editeur : Walt | Dimanche, 04 Avr. 2021 – 09h30

Une mauvaise nouvelle pour les personnes vaccinées qui seront obligées, elles aussi, de respecter les restrictions décrétées par le l’Etat français. Pourtant, en mars 2020, lorsque la Covid-19 commençait à faire des ravages dans le monde, nos dirigeants nous disaient que seule l’arrivée d’un vaccin allait nous permettre de reprendre notre vie d’avant.

En décembre, lorsque les premières doses ont été réceptionnées par de nombreux Etats, les mêmes gouvernements ont continué à nous dorloter tels des enfants, allant jusqu’à nous annoncer une fin proche des mesures de restriction et le début d’une nouvelle vie aussi normale que celle connue il y a un an.

Apparemment, non. Car, ce 02 avril, une ordonnance du Conseil d’Etat intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com a été très claire. Les personnes vaccinées sont tenues de respecter les restrictions décrétées par le gouvernement car, même vaccinées, elles sont susceptibles de transmettre le virus à leurs proches. Un argument qui contredit totalement celui tenu jusqu’ici par nos dirigeants.

Voici l’ordonnance du Conseil d’Etat dans sa version originale.

“Un retraité de 83 ans a demandé au juge des référés du Conseil d’État de suspendre les restrictions de déplacement prises par le Gouvernement afin qu’elles ne s’appliquent plus aux personnes vaccinées. Le juge des référés rejette sa demande considérant que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion.

Le 19 mars dernier, le Premier ministre a décidé de limiter les déplacements dans les 19 départements où la situation sanitaire est la plus critique.

Le requérant, qui réside dans l’un des départements concernés et qui a été vacciné, dénonce une atteinte à sa liberté d’aller et venir. Il demande au juge des référés de suspendre ces limitations pour toute personne ayant bénéficié de la vaccination contre la covid-19. Il considère que les mesures de restriction de déplacements, de couvre-feu et de confinement ne sont plus nécessaires et adaptées pour les personnes vaccinées.

Le juge observe que la diffusion du virus s’est aggravée de manière significative sur l’ensemble du territoire, mettant fortement sous tension les hôpitaux, et conduisant à la généralisation des restrictions à tout le pays.

Bien que la vaccination assure une protection efficace, le juge des référés relève que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion dans des proportions qui ne sont aujourd’hui pas connues. La levée des restrictions de déplacement pourrait dès lors aggraver le risque de contamination, notamment pour les personnes vulnérables qui sont majoritairement non vaccinées.

Pour ces différentes raisons, ces restrictions de déplacement, même pour les personnes vaccinées, n’apparaissent pas disproportionnées. C’est pourquoi le juge des référés du Conseil d’État rejette la demande du requérant.”

Brève. La Belgique n’est plus une démocratie

« Les c**s ça osent tout ç’est même à ça qu’on les reconnait » faisait dire Audiard à l’un de ses acteurs . . Les Belges osent tout !

jacqueshenry

Suivant un dépôt de plainte d’un collectif de citoyens belges le Tribunal de première instance de Bruxelles avait rendu son jugement. Il était considéré dans ce jugement que les mesures restrictives prises par le gouvernement belge pour lutter contre la pandémie coronavirale étaient illégales. Dans tout Etat de droit se prétendant être une démocratie la justice doit être indépendante du pouvoir. C’est encore le cas en Espagne et en Italie mais pour combien de temps? La Belgique vient de franchir la ligne rouge. Le Ministre belge de la justice a déclaré à la télévision hier mercredi 31 mars que le gouvernement ne lèverait pas les mesures et le Ministre de la santé a déclaré de son côté qu’il était «impressionné» par la décision du tribunal.

Comme en France qui n’est plus depuis non plus une démocratie le Ministre belge de la santé a déclaré, droit dans ses bottes qu’il allait…

Voir l’article original 536 mots de plus