Trudeau (Canada) se laisse pousser la barbe et pose des limites à la liberté d’expression.

Vu son changement d’apparence depuis le look de minet métrosexuel jusqu’à celui d’imam modéré, on peut se poser la question de savoir s’il s’est converti bien que ce ne soit pas le fond du problème. Si on y réfléchit la question qu’il pose n’est pas dénuée de sens.

Le problème des limites c’est de savoir qui les fixe et sur quelles bases . Il n’y a que la décence, qui est une notion subjective qui peut fixer des limites, c’est à dire que dans les faits, une fois le principe de liberté d’expression acquis il n’y a pas de limites. On ne peut pas laisser à une autorité quelconque le droit de fixer des limites et le cas français est symptomatique des excès que cela entraîne nécessairement .

Personnellement j’ai toujours trouvé les propos de Charlie et de son devancier Hara-Kiri outranciers et orduriers . Depuis le fameux « Bal tragique à Colombey » au lendemain de la mort de De Gaulle qui ne se moquait pas tant de la mort de l’ex-président que des dizaines de jeunes qui avaient péri dans une discothèque quelques jours auparavant, jusqu’au caricatures de Mahomet en passant par les caricatures quasi hebdomadaires contre la religion catholique exclusivement, ce qui a choqué nombre de catholiques pratiquants ou non, ils ont toujours été dans l’outrance et toujours protégés par l’État et la société dans ce qu’ils ont de plus vil . Dans un pays dirigé par la Franc-maçonnerie, vivant sous l’égide de la loi de 1905 et de celle de 1889, cela permettait d’affirmer et réaffirmer une sacro-sainte liberté d’expression de façade, ciment des « valeurs » de la république.

Dans une société laïque et prétendument démocratique, les religions ne sont pas plus à l’abri que le reste, mais il serait bon de se demander pourquoi certains sujets sont sacralisés et intouchables, ce qui ouvre de facto une brèche dans notre tant louée liberté d’expression, qui n’est en fait qu’un outil maçonnique de destruction des hiérarchies et de l’autorité naturelles.
Il y a, dans ce pseudo-temple de la liberté d’expression, des sujets sacrés qui pourtant posent une limite.
Il est interdit dans la Constitution de remettre en cause la nature républicaine du régime. Pourtant, la constitution n’a pas compétence à traiter de ce sujet. Si j’ose une comparaison cosmologique, je dirais qu’aucun outil mathématique ou physique ne nous permet de remonter au-delà du point zéro du Big-Bang, pareil pour la République, elle n’a pas les outils pour concevoir ce qui pourrait lui succéder puisqu’elle ne peut pas, par nature , concevoir sa fin future et peut-être prochaine.
Il est aussi interdit en République de critiquer les conclusions du tribunal international de Nuremberg. Il est interdit de procéder à des recherches historiques sur le sujet sauf pour conforter des conclusions dont on sait pertinemment que certaines sont fausses, comme Katyn. Sans la guerre froide, il n’est pas sûr que justice aurait été rendue aux Polonais.
Il est interdit de remettre en cause le dogme de l’égalité des races ni de l’égalité tout court. La république a même dérivé ces dernières années pour passer d’une égalité de droits, qui peut attirer une certaine sympathie, à une égalité absolue et sans limite, alors que le comportement de la classe dirigeante, son existence même, prouve que ce dogme n’est, à l’évidence, pas respecté par ceux que le promeuvent.

Dans ces conditions il n’y a rien d’étonnant à ce que ceux qui n’adhèrent pas aux valeurs de l’Occident et en particulier à la liberté d’expression, critiquent l’usage de ce droit quand il ne colle pas à leurs intérêts. Ces mêmes qui ont critiqué la publication de caricatures ordurières , ne méritant pas mieux que de l’indifférence, se sont bien gardés de critiquer la liberté d’accès aux soins, aux allocations, au logement alors qu’ils n’ont dès lors, objectivement, aucun droit de s’en prévaloir . Ces mêmes acceptent parfaitement le droit qui leur est donné de s’établir, de travailler, d’avoir accès à l’école.
Ceux qui nous critiquent, qui nous égorgent, qui violent nos filles et nos compagnes avec la complicité objective de l’État ont été admis ici, par ceux qui couinent aujourd’hui, au nom de ces mêmes droits qu’ils mettent en cause .


Il n’y a donc, pour nous, autochtones, patriotes, nationalistes, démocrates ou pas, ni bon camp, autre que le nôtre, ni allié. Au règne de l’hypocrisie nous devons réserver notre vertu pour les nôtres et nous préparer à combattre tout le reste . Peut-être aurons nous la chance d’observer leur destruction mutuelle mais sans ignorer qu’ils pourront avoir tendance à s’allier objectivement contre nous . Soyons prêts !

La secrétaire d’État à la Jeunesse dialogue avec les « jeunes » à Poitiers : « Ce qui lui est arrivé (à Samuel Paty), il l’a en quelque sorte cherché, non ? ». Elle a voulu faire chanter La Marseillais. « Personne ne s’est levé » (MàJ) – Fdesouche

Sarah El Haïry, secrétaire d’état à la jeunesse et à l’enseignement, est venue sonder, à Poitiers, les jeunes engagés dans le réseau des centres sociaux. Elle a l’énergie des trentenaires, la conviction chevillée à son maroquin et le tutoiement naturel lorsqu’elle s’adresse aux jeunes : Sarah El Haïry, secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Éducation […]

Source : La secrétaire d’État à la Jeunesse dialogue avec les « jeunes » à Poitiers : « Ce qui lui est arrivé (à Samuel Paty), il l’a en quelque sorte cherché, non ? ». Elle a voulu faire chanter La Marseillais. « Personne ne s’est levé » (MàJ) – Fdesouche

Chloroquine : le plus grand scandale sanitaire (français) du siècle ? – Blog du Dr Gérard Maudrux

Source : Chloroquine : le plus grand scandale sanitaire (français) du siècle ? – Blog du Dr Gérard Maudrux

Le verdict de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament vient de tomber : pas d’ATU (Autorisation Temporaire d’Utilisation) pour l’hydroxychloroquine, en réponse au Pr Raoult qui en avait fait la demande. Fin du débat ? Pas sûr, au contraire. Va-t-il déboucher sur le plus grand scandale sanitaire que la France ait connu ?

« A ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d’un bénéfice de l’hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19 », argumente l’ANSM. De quelles données dispose-t-elle ? J’ai l’impression que ce ne sont pas les mêmes que tout le monde (hormis celles diffusées par la presse française qui n’aura pas été neutre dans cette affaire).

Cela fait un moment que je voulais faire une synthèse de toutes les publications contradictoires sur HCQ depuis 8 mois, afin de voir quelle tendance on pouvait en tirer en les additionnant, le doute étant semé de toutes parts. En m’y attelant, je constate que d’autres l’ont fait, je vais donc m’en inspirer.

La suite sur le blog Quotidien du médecin

Un retour sur les magouilles qui ont entrainé l’interdiction de l’hydroxychloroquine

Quel dommage !

Quel dommage que les policiers n’aient pas été mieux entraînés au tir et n’aient pas pulvérisé la sale gueule de cette merde islamique.

Nous nous souviendrons de cette merde et aussi des organisations « humanitaires » qui l’ont fait venir;

Il est temps de se souvenir !

Même l’OMS est contre un nouveau confinement ! | Résistance Républicaine

Un article de Nicole Delépine publié sur Résistance Républicaine

Source : Même l’OMS est contre un nouveau confinement ! | Résistance Républicaine

 

Revirement : L’OMS condamne les politiques de confinement – 14 octobre 2020 par RÉDACTION UP’ MAGAZINE »

Comme nous le clamons et répétons depuis fin mars, le confinement aveugle généralisé est toxique.
« Le Dr David Nabarro, l’un des six envoyés spéciaux de l’Organisation mondiale de la Santé pour le Covid-19 (ancien conseiller spécial auprès du secrétaire ‎général de l’Onu pour le Programme de développement durable) a exhorté les dirigeants du monde entier
À CESSER D’UTILISER LE CONFINEMENT COMME PRINCIPALE MÉTHODE DE CONTROLE CONTRE LA PROPAGATION DU CORONAVIRUS. »

Le Dr Nabarro souligne les dommages collatéraux qu’entraîne le confinement dans le monde entier, en particulier parmi les populations les plus pauvres.
« Il suffit de voir ce qui est arrivé aux petits exploitants agricoles dans le monde entier parce que leurs marchés ont été endommagés.
Regardez ce qu’il advient des niveaux de pauvreté. Il semble que nous pourrions bien voir la pauvreté mondiale doubler d’ici l’année prochaine
Il semble que nous pourrions bien avoir au moins un doublement de la malnutrition infantile parce que les enfants ne reçoivent pas de repas à l’école et que leurs parents, dans les familles pauvres, ne peuvent pas se le permettre », a déclaré David Nabarro.
« Il s’agit en fait d’une terrible et épouvantable catastrophe mondiale », a-t-il déclaré.

RAPPELEZ-VOUS QUE LES CONFINEMENTS ONT UNE SEULE CONSÉQUENCE QUE VOUS NE DEVEZ JAMAIS NÉGLIGER QUI EST DE RENDRE LES PAUVRES BEAUCOUP PLUS PAUVRES ».
Les évidences éclatent au monde et déjà de nombreuses populations manifestent leur hostilité aux mesures sanitaires aberrantes, du masque qui risque de multiplier les infections pulmonaires dont le rebond pourrait bien y être lié, des mesures de distanciation qui privent la population des contacts physiques indispensables à l’équilibre psychique de chacun. Écoutons la généticienne Alexandra Henrion-Caude.

https://odysee.com/@ArtemisiaCollege:7/Covid-19-l’analyse-d’alexandra-henrion-caude:1

https://tvs24.ru/pub/watch/2180/covid-19-gestion-sanitaire-tests-pcr-vaccins-arn-stress-l-analyse-d-alexandra-henrion-caude/

L’HOMME EST UN ANIMAL SOCIAL
Ce n’est pas d’aujourd’hui que nous le découvrons.
Cette pseudo-économie à visée économique pour masquer la faillite financière de certains et enrichir encore plus les milliardaires aura eu tant d’aspects sordides que nous n’aurons pas eu le temps de décortiquer, ni même parfois de citer.

Néanmoins la dernière en date de tester nouveau-nés et accouchées et de les séparer 15 jours si l’un deux est positif (avec ces tests non fiables) est une monstruosité qui compromet l’équilibre psychologique de l’enfant qui vient de naître en le privant d’un contact majeur avec sa mère !
Ceci témoigne à quel point certains, dans notre société, ont perdu la raison, le bon sens, voire la plus stricte humanité de base, comme les discussions déjà oubliées à l’Assemblée nationale il y a quelques mois nous expliquant via la parole de la ministre Buzyn qu’un père peut aussi bien être un grand-père ou une grand-mère, qu’importe.

Notre société devenue inculte pour beaucoup va effectivement très mal. Le vote à l’Assemblée nationale à 3 h du matin, un certain 1er août, de l’autorisation de l’avortement à 9 mois d’un fœtus prêt à naître sous prétexte de souffrance psychosociale de sa mère en est une autre démonstration monstrueuse. Et ce dans le silence général des politiques comme du peuple. Oui, tous concernés et soumis.

Maltraitance et Ehpad
La séparation des aînés de leurs proches, de leurs soignants, bénévoles, l’interdiction de les toucher, de les embrasser aura manifestement tué beaucoup plus de monde que le covid. Même si ce malheureux virus portera le chapeau via mort de covid par suspicion ou faux test, il n’en demeure néanmoins que la séparation tue très efficacement et assez rapidement.

Ne croyez pas qu’ils aient interdit les visites pour sauver les vieux. N’oubliez pas que dès que la famille ne peut plus les protéger, on se précipite pour préparer dans la chambre une seringue de Rivotril pour précipiter leur mort à la moindre toux compatible avec le covid. Pour les sauver, sortez-les des Ehpad dès que possible.

Quelques retraites en moins à verser pour éviter quelques mois de souffrance à ces pauvres vieux, en France comme à Londres ou New-York quelle bonne affaire pour Blackrock ? Demandez-lui !

ILS ONT DÉJÀ PERDU
L’espoir revient néanmoins, via les procès contre la fraude covid mais aussi l’éveil des peuples, comme les récentes manifestations qui, jour après jour, gagnent de plus en plus de villes italiennes, avec le soutien des policiers à Naples, mais aussi en Espagne, Allemagne, Angleterre etc.

ILS NE POURRONT PAS FAIRE LE GRAND RESET AVEC LA MOITIÉ DE PAYS CONSENTANTS.

ILS ONT DÉJÀ PERDU

À NOUS DE CONTRIBUER À LA PRISE DE CONSCIENCE AFIN QUE CESSENT AU PLUS VITE CES MESURES LIBERTICIDES QUI RUINENT LE MONDE ET EN PARTICULIER, D’ABORD LES PLUS PAUVRES.

“Puis-je annuler mon vote ? » se demandent des Américains paniqués par milliers – medias-presse.info

Après les dernières révélations apportées sur Joe Biden, (révélations soigneusement cachées au public français par nos merdias) les primo-votants par correspondance aux USA sont saisis de panique et voudraient annuler leur vote ce qui est possible dans certains États. Les Biden une famille où pédophilie, inceste, corruption, liens douteux semblent cohabiter sans problème.

L’Amérique flambe. Pas seulement en Californie, qui connaît un regain d’incendies criminels. Ou à Philadelphie, assiégée par des gangs criminels. Mais au cœur même de la campagne présidentielle, en raison d’accusations de corruption et d’espionnage pour le compte du parti communiste chinois, faites à l’encontre du candidat démocrate Joe Biden.

 
Des milliers d’électeurs regrettent amèrement de s’être laissés aveugler par ses airs faussement bienveillants et par une idéologie partisane. La page Facebook “Walkaway” des transfuges du camp démocrate a déjà dépassé le demi-million d’adhérents.
Comprenant pourquoi on voulait les faire voter si tôt, ils essaient à présent de revenir sur leur vote avant qu’il ne soit trop tard.
 
Les recherches sur Google autour de la phrase  “Puis-je changer mon vote?” ont atteint un pic mardi matin aux États-Unis.
A commencer par le Delaware, dont Joe Biden avait été Sénateur pendant 36 ans.
Mais également les États clefs du Maine, de Pennsylvanie, de Floride, de l’Ohio, du Michigan, de Caroline du Nord, de l’Iowa, du Wisconsin et de l’Arizona.
Si certains États ne permettent pas aux électeurs de modifier leur vote anticipé, certains l’autorisent, avec des restrictions, comme de se présenter en personne au bureau de vote ou d’envoyer un courrier recommandé avant une date butoir…
 
Le président Trump, ravi de l’aubaine comme on pourrait s’y attendre, a tweeté hier de sa page ce conseil :
 
“PUIS-JE CHANGER MON VOTE ? Question très tendance sur Google en ce moment, depuis la fin du deuxième débat. Vous voulez donc reporter votre vote sur ma candidature? Dans la plupart des États, la réponse est OUI, c’est possible. Allez-y doc, faites-le. Car il s’agit de l’élection la plus importante de votre vie !”

[Lire plus…]

Source : “Puis-je annuler mon vote ? » se demandent des Américains paniqués par milliers – medias-presse.info