Guerre en Ukraine : stratégie indirecte et efficace russe pour compenser les faiblesses de l’arme aérienne.

Un article de Réseau international et un autre de Rybar (Telegram) pour illustrer le titre.

Source : Le général Sergueï Sourovikine a radicalement changé les plans opérationnels de la Russie dans la guerre en Ukraine

par Valentin Vasilescu

Le général russe Sergueï Sourovikine mène une campagne militaire du XXIe siècle en Ukraine en utilisant les méthodes les plus modernes. Par exemple, Surovikin est un partisan de « l’approche indirecte » du théoricien militaire britannique Basil Henry Liddell Harth. « L’action indirecte » vise à priver les forces ennemies des ressources dont elles ont besoin pour poursuivre la guerre en les déstabilisant.

En conséquence, l’armée russe a temporairement abandonné les opérations offensives de grande envergure contre les positions des forces armées ukrainiennes. Depuis le 10 novembre, Sergueï Sourovikine s’est attaché à détruire les infrastructures critiques du régime de Kiev par des frappes massives contre diverses installations énergétiques. Les actions du général russe affectent également l’état physique et moral de l’ennemi, et l’effet s’intensifiera avec le refroidissement du temps. Donc ne vous attendez pas à ce que les frappes de missiles russes s’arrêtent. L’infrastructure critique de l’Ukraine a été tellement affaiblie que chaque fois que les Russes effectuent une nouvelle frappe aérienne, le système national ukrainien s’effondre. La chose la plus importante maintenant est que l’interrupteur en Ukraine est dans la main du général Sourovikine.

Quelques-uns des objectifs

1. L’Occident a envoyé à l’armée ukrainienne de plus en plus d’armes et de munitions, qui ont franchi les frontières et ont pu atteindre le front sans encombre. Malgré ses efforts, la Russie n’a pas encore réussi à obtenir la suprématie aérienne totale au-dessus de l’Ukraine et les batteries de missiles ukrainiennes constituent toujours une menace réelle pour la puissance aérienne russe. Cela a empêché l’aviation militaire russe d’effectuer toute une série de missions spécifiques, dont l’INTERDICTION AÉRIENNE. Dans la terminologie militaire, l’INTERDICTION AÉRIENNE consiste à empêcher le déploiement/ravitaillement des troupes et des équipements de combat de l’intérieur du territoire vers la ligne de front.

la suite de l’article sur Réseau international

Ce que nous explique cet article, c’est que les Russes ont désormais opté pour une stratégie indirecte contre les UKR , stratégie qui vise à affaiblit les arrières et les ressources de l’ennemi plutôt que de gaspiller des ressources et des hommes avec de grandes offensives frontales.

Cette stratégie est la conséquence de l’impossibilité des Russes d’imposer leur suprématie aérienne sur tout le territoire, suprématie qui aurait dû être leur objectif prioritaire et dont l’absence leur a valu quelques déboires en particulier lors de l’offensive du Nord en février et début mars 2022.

Je vous livre un texte paru sur telegram où l’on voit que même en première ligne la relative absence de l’aviation russe se fait sentir. Il s’agit du blocage d’une offensive ukrainienne sur des positions de Wagner et de la LNR (la vidéo est visible sur Telegram )

C’est un gros point faible que nous avions relevé dès la mi-mars si mes souvenirs sont bons.

Toutes les actions se déroulent à proximité de la zone fortifiée proche de Spornoye et sont enregistrées par les drones de la 4ème brigade de la LNR. Grâce à la prise de vue quasi continue, vous pouvez suivre en détail le déroulement de la bataille.

Tout d’abord, le MT-LBM ukrainien se dirige vers les tranchées en première ligne et débarque un groupe d’assaut avec des munitions. Le véhicule blindé repart, l’escouade ennemie entre dans la tranchée.
Coordonnées : 48.8082038, 38.2838381

Les soldats ukrainiens se déplacent le long des tranchées en direction du sud, mais ils se heurtent à la résistance des militaires russes. Un combat rapproché commence, les deux camps lançant des grenades à main. Une paire d’avions d’attaque Su-25 russes apparaît dans le ciel. Puis l’ennemi abat l’un des drones de la 4ème brigade.
48.8074402, 38.2838630

Après une tentative infructueuse de prendre immédiatement la zone fortifiée, les soldats ukrainiens se trouvent dans les tranchées. Les obusiers de 152 mm des forces russes commencent à travailler dessus, certains des obus touchent exactement les tranchées. Un opérateur de drone constate les cadavres de neuf soldats ukrainiens.

L’ennemi organise l’évacuation des blessés. Du côté du site avec une clôture en béton, un groupe d’infirmiers ukrainiens avance, transportant les blessés hors de la zone de combat. Les morts sont abandonnés sur le terrain.
48.8077036, 38.2808787

Ensuite, l’infrastructure à l’ouest du champ de bataille, utilisée comme arrière proche par les forces ukrainiennes, entre dans le cadre de la caméra. L’artillerie russe commence à l’attaquer, touchant le bâtiment au toit bleu.
48.8102787, 38.2691574

Après avoir évacué les blessés, les unités ukrainiennes reprennent leur attaque en tentant de ramper. Des mercenaires Wagner ont touché une voiture avec un RPG, qui avait apparemment été utilisé pour transporter des munitions.
48.8080932, 38.2834586

L’ennemi s’étant concentré dans le coin nord des tranchées, l’artillerie russe recommence à entrer en action, envoyant des obus exactement dans les tranchées. L’opérateur de drone constate 8 soldats tués et 2 blessés graves du côté de Kiev.
48.8079953, 38.2836564

Depuis la direction de Volcheyarovka, un char russe T-72 arrive, prend position et frappe l’infrastructure depuis une position protégée. Les obus touchent la partie nord-est du site, où est stationné le véhicule de combat d’infanterie ukrainien.
48.8088331, 38.2872093

Après l’échec de l’assaut, les forces ukrainiennes se replient dans la forêt. Un bombardier Su-34 la survole et frappe avec des bombes thermobariques ODAB-500.
48.806170, 38.272279

Que peut-on en dire ?

🔻 La vidéo démontre une fois de plus l’importance des fortifications. Une zone fortifiée bien construite a aidé les combattants de la 4ème brigade et les mercenaires Wagner à retenir l’offensive ennemie et à les empêcher de prendre une position importante.

🔻 Dans la vidéo, les troupes russes ont démontré une interaction avec de nombreux types d’unités, comme des frappes d’artillerie précises, le recours aux avions d’attaque et bombardiers qui apparaissent deux fois au cours d’une courte bataille.

🔻 Cela dit, on constate que plusieurs bombes des Su-34 sont tombées en dehors de la cible et l’attaque des Su-25 n’est même pas montrée…
En raison du manque de travail pour supprimer la défense aérienne ukrainienne et des problèmes de désorganisation en raison des conditions actuelles, les bombardiers Su-34 ne peuvent pas pleinement démontrer tout leur potentiel de combat. Cela affecte grandement l’appui-feu des forces terrestres.

https://t.me/rybar/41388

Même constat que dans l’article de Réseau international, une certaine faiblesse de l’outil aérien qui, rappelons-le, a permis, certes contre un ennemi bien moins puissant, à l’armée US de pulvériser les forces irakiennes.

L’Europe déclare la guerre à la Russie et se prépare à sortir de l’histoire !

Comment qualifier d’autre la décision de Parlement Européen de classer la Russie parmi les « États promoteurs du terrorisme » . 494 voix pour, 58 contre et 44 couilles molles qui se sont abstenues.

La réponse russe ne s’est pas faite attendre et à pris la forme d’une attaque cybernétique contre le bâtiment du parlement et le vice président de la Douma a fait une déclaration que je ne retrouve pas pour l’instant mais où en gros il nous promet des lendemains qui chantent.

A noter que les USA qui ont poussé les Européens à cette décision se sont bien gardé d’en prendre une similaire. Le but des USA est tout autant d’isoler les Européens sur le plan international que la Russie.

Alors qu’aucun État européen ne veut individuellement la guerre, le jeu des alliances, comme en 14 pousse la collectivité à prendre en groupe des décisions complètement débiles .

L’histoire s’accélère, tous les voyants passent au rouge les uns après les autres : une dette abyssale, le rejet par les Africain qui néanmoins viennent s’installer chez nous open bar sans même que l’on puisse les placer en rétention administrative, une classe politique avecun QI de 85 qui a oublié raison et sens politique au vestiaire et qui ne gouverne plus qu’en fonction de dogme faisant fi des intérêts de la nation et des citoyens, une voix dépréciée sur la scène internationale, un président marionnette risée de la terre entière gouverné par ses pulsions sexuelles et ses addictions, une armée désarmée, une police impuissante sauf contre ses citoyens !


Le couvert est mis !

Prêts pour la scène finale ? La décadence sans espoir de retour !

King Charles

King Charles III’s hidden ‘homosexual trysts’ during Princess Diana marriage exposed in bombshell leak

Des fuites sur l’homosexualité constante du roi depuis son adolescence commencent à sourdre et ça pourrait bien lui coûter sa couronne, voire coûter à l’Angleterre sa monarchie. Ce serait la vraie raison de son divorce avec la princesse Diana (qui par ailleurs n’aurait pas manqué de le faire cocu. Ne dit-on pas qu’Harry ressemble furieusement à un beau Captain de la Garde …)

D’un autre côté on s’en fout, nous avons notre dose d’invertis jusqu’au plus haut sommet de l’État .

Celui-ci est quand même plus beau

Transpocalypse now !

<a href="<iframe id="odysee-iframe" width="560" height="315" src="https://odysee.com/$/embed/@JadeFlynn:3/4_5958498736370879943:2?r=W7F8cfBojT3djkuJksngu8StUZUdUqnw&quot; allowfullscreen>

Modifié

Apparemment pas grand monde n’a regardé le petit documentaire qui suivait l’image du gros Michel, c’est pour cela que j’ai modifié l’image de couverture. . Cette vidéo ne concerne en rien l’implantation de bases US dans le monde.

Info ou intox ?

Zelinsky rate sa provocation : les USA ne veulent pas (tout de suite) une guerre avec la Russie.

Hier, une ou deux fusées sont tombées sur une ville frontalière de Pologne, tuant deux personnes; Aussitôt le gouvernement polonais accusant les Russes a demandé l’application de l’article 5 du traoté de l’OTAN tandis que la Lituanie se mettait à hurler comme un cochon qu’on égorge.

La Russie a rapidement démenti être à l’origine de la frappe tandis que les USA confirmaient que le tir ne provenait ni de Russie ni de Biélorussie.

Aujourd’hui, comme les USA ne suivent pas leur pantin de Kiev, il a fallu, à l’Ouest, démonter l’affaire sans perdre la face. Il a donc été décidé qu’il s’agirait d’un raté de la défense aérienne ukrainienne.

Moi je veux bien, et je ne suis pas un boute-feu mais je trouve curieux que des missiles anti aériens partent vers le Nord quand la menace vient de l’Est ou du Sud, qui plus est je trouve tout autant curieux que des missiles anti aérien s’écrasent à au moins 35 km de l’endroit où ils sont sensé avoir été tirés, la Russie ayant déclaré que l’objectif visé le plus proche de la frontière polonaise était au moins à 35 km de celle-ci. En plus ils avaient toute chance de tomber n’importe où, mais non, en plein sur une ville polonaise !

Personnellement je penche pour une provocation kiévaine .
Après les tirs sur la population civile du Donbass, les massacres de civils dans les zones reconquises, les tirs sur la centrale nucléaire de Zaporojié, les mises en scène de Boutcha et aujourd’hui Kherson, la tentative avortée de bombe sale, Zélinski sait que la guerre est perdue et il sait que les Ukrainiens, la paix venue lui demanderont des comptes sur sa gestion catastrophique de cette crise malheureuse qui a ruiné le pays pour une génération. Il lui faut une victoire, du moins un armistice acceptable et il sait que les USA refusent un armistice où les Russes seraient en situation de dicter leurs conditions. Il a cru possible de devancer les désirs du maître.

Il a donc opté pour une provocation à même, selon lui, de provoquer l’entrée en lice de l’OTAN. Mais le plus grand risque, quand on tente d’intoxiquer l’adversaire est de croire à ses propres intox et donc de croire que les USA entreraient en guerre pour un malheureux missile classique sur une petite ville polonaise.
Les USA veulent battre la Russie, mais à l’usure, au stress, pas en commençant un guerre totale, donc sans issue, le 16 novembre au petit matin.

Une équipe italienne confirme les thèses de Montagnier et Escarguel: le virus de la covid utilise des bactéries « coopérantes   pour se propager, ce qui explique l’efficacité des macrolides et des cyclines | «LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Source : Une équipe italienne confirme les thèses de Montagnier et Escarguel: le virus de la covid utilise des bactéries « coopérantes   pour se propager, ce qui explique l’efficacité des macrolides et des cyclines | «LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE